j’y pense…

Réflexions philo-psycho-pouet-pouet

Salut au jet d’eau

Tu te souviens ? Alors que j’étais un petit enfant, certains soirs d’été mes parents prononçaient cette phrase magique que j’adorais entendre : «Et si on allait manger une glace au bord du lac?» Après leur avoir manifesté ma bruyante approbation, je tentais alors une subtile négociation : « Deux boules ? — Non, une ! On a bien mangé au …

Salut au jet d’eau Lire l’article »

Ma nuit aux hachugés (reprise)

J’ai toujours eu pour les professionnel·les de la santé en général et le personnel hospitalier en particulier une profonde estime et une ardente reconnaissance. Et en ces temps où cette corporation est mise à forte contribution dans des conditions de travail souvent très difficiles, je frôle la vénération. L’envie me prend de leur rendre hommage …

Ma nuit aux hachugés (reprise) Lire l’article »

Inclusix

Ô Toikimeli, sache que si je m’adresse à toi avec ce mot, Toikimeli, c’est parce que. Parce que si j’avais voulu écrire Cher Lecteur, j’aurais dû ajouter ·ère et ·rice. Or, si je suis pour l’emploi du point médian et de l’écriture inclusive, je n’avais pas envie de m’adresser à toi avec cet artifice typographique. …

Inclusix Lire l’article »

Qu’en penser?

Je me rappelle. J’avais été initié à l’écoute de la musique baroque sur instruments anciens (ou copie d’anciens) et avec les règles d’interprétation (copie) d’époque. Ainsi, après avoir été biberonné au Bach de Yehudi Menuhin et Arthur Grumiaux, j’apprenais à goûter celui des frères Kujken et de Nikolaus Harnoncourt. Fier de mes nouvelles connaissances, je …

Qu’en penser? Lire l’article »

Jusqu’à la dernière goutte de l’automne

Cette année, je me suis régalé. J’ai savouré, contemplé, joui, kiffé, quoi ! Je me suis gargarisé les yeux (et le reste) des délices panachés de l’automne. Bien sûr, ça n’est pas nouveau ; j’ai toujours aimé les couleurs de cette saison, ce qui, je le reconnais volontiers, ne constitue pas une marque d’originalité de ma part. …

Jusqu’à la dernière goutte de l’automne Lire l’article »

Ça rentre pas

Normalement, quand je suis devant les beautés de la nature, je vibre. Et plus particulièrement lorsque je vois quelque chose d’inhabituel. J’tesplique : Je vais souvent me promener au bord de l’Arve et j’y ai vu ces dernières semaines de magnifiques couleurs automnales. Souvent, je souris, extérieurement et intérieurement, ce qui contribue à me faire vibrer …

Ça rentre pas Lire l’article »

Tirer sur le fil

Tu vois ce petit fil, là ? Oui, celui-ci. Tire sur ce fil. C’est facile. C’est léger, un fil ; surtout celui-ci, tout fin… Et au bout d’un moment, tu constateras que ce fil, au bout, il y a un nœud par lequel il est attaché à l’extrémité d’une ficelle. Une petite ficelle, légère elle aussi, quoi …

Tirer sur le fil Lire l’article »

L’important, c’est le rose

Dernièrement, j’ai pris conscience d’une chose. Depuis toujours, je crois, je n’ai jamais aimé la couleur rose. Pendant longtemps, j’ai pensé que c’était normal, puisque je suis un garçon. Et puis petit à petit, j’ai pris conscience du ridicule de cette association couleur-genre. Et plus ça va, plus les jouets et vêtements sont genrés par …

L’important, c’est le rose Lire l’article »

Se plaindre

C’est l’histoire d’un mec, y va pas bien. Alors il se plaint tout le temps. Même s’il est en bonne santé, qu’il n’a pas de problème particulier, il trouve toujours quelque chose pour justifier ses plaintes. Si la moitié pleine de son verre contient un grand cru, il trouvera à redire sur la forme du …

Se plaindre Lire l’article »

La Montagne

Le Brienzer Rothorn éclairé par le couchant

Les humains lui ont donné le nom de Brienzer Rothorn. Parce qu’elle domine la localité à laquelle ils avaient donné le nom de Brienz. Mais elle, elle s’en fout, la Montagne. Elle pourrait s’appeler Zigouigoui Tralala qu’elle n’en aurait pas moins de hauteur, de dignité, de majesté. Elle se fiche pas mal de l’étiquette qu’on …

La Montagne Lire l’article »

Retour haut de page