vie

Jusqu’à la dernière goutte de l’automne

Cette année, je me suis régalé. J’ai savouré, contemplé, joui, kiffé, quoi ! Je me suis gargarisé les yeux (et le reste) des délices panachés de l’automne. Bien sûr, ça n’est pas nouveau ; j’ai toujours aimé les couleurs de cette saison, ce qui, je le reconnais volontiers, ne constitue pas une marque d’originalité de ma part. …

Jusqu’à la dernière goutte de l’automne Lire l’article »

Mousses

Sur le bois de l’arbre tombé, que l’on croit mort, sur le rocher, que notre regard pressé voit inerte, dans les rides du goudron et les fentes de l’asphalte qui cède, dans les pores de ce mur de ciment, et les veines de cette planche de bois mort où on la sent frémir, la vie …

Mousses Lire l’article »

Bloggeur blues

Lorsque j’ai commencé mon blog, il y a quelques années, je me faisais de cette activité une représentation bien carrée; j’imaginais que le flux de travail serait fluide, immuable et régulier: Avoir une idée Rédiger un texte Le relire, le corriger, le mettre en forme Publier le texte Attendre les commentaires Y répondre s’il y …

Bloggeur blues Lire l’article »

vivre sans majuscule

(Chronique d’un creux de vague) Peiner, souffrir, ne pas avoir envie, avoir mal, désespérer, être indifférent à tout, me sentir nul, pas à la hauteur, inapte, avoir envie de ne pas être… rien de tout cela ne me dispense de vivre. Peut-être même que, dans ces situations, dans ces ambiances intérieures, vivre – m’efforcer de …

vivre sans majuscule Lire l’article »

Coeur de pierre?

Dans ma tête, deux expressions issues de mon ancienne culture catholique jouent au ping pong: “Qui changera en coeur de chair mon coeur de pierre?” Ici la pierre symbolise la dureté, l’absence de vie… “Le sage sur le roc a bâti sa maison” Ici la pierre symbolise la fiabilité, la sécurité… Et, comme pour unifier …

Coeur de pierre? Lire l’article »

Retour haut de page