vacances

La Montagne

Le Brienzer Rothorn éclairé par le couchant

Depuis deux semaines que je suis à ses pieds pour les vacances, je suis presque triste de devoir demain la quitter. Alors je commence à écrire ce billet. Et lorsque je serai de retour chez moi, dans la ville, j’en achèverai l’écriture, histoire de me reconnecter à elle.

Retour haut de page