langage

Inclusix

Ô Toikimeli, sache que si je m’adresse à toi avec ce mot, Toikimeli, c’est parce que. Parce que si j’avais voulu écrire Cher Lecteur, j’aurais dû ajouter ·ère et ·rice. Or, si je suis pour l’emploi du point médian et de l’écriture inclusive, je n’avais pas envie de m’adresser à toi avec cet artifice typographique. …

Inclusix Lire l’article »

JE n’aime pas être pris pour un ON

—  Quand on se retrouve en fauteuil roulant à 20 ans, comment réagit-on ? —  On commence par… Coupez ! On la refait ! —  Quand tu te retrouves en fauteuil roulant à 20 ans, comment tu réagis ? —  Ben tu commences par… Pas mieux ! On remet ça ! —  Quand tu t’es retrouvé à 20 ans en fauteuil roulant, comment …

JE n’aime pas être pris pour un ON Lire l’article »

Quand les mots sont trahis par nos pensées

En relisant mon précédent billet, j’ai tout à coup eu l’impression que j’avais besoin de prolonger la réflexion par un troisième volet. Et puis il m’est apparu que cette question de vocabulaire est finalement beaucoup plus large que le seul domaine du handicap. C’est pourquoi, plutôt que de lui attribuer un numéro trois, je lui …

Quand les mots sont trahis par nos pensées Lire l’article »

Handicap (2/2)

Dans mon précédent billet, j’ai évoqué le cheminement qui m’a fait cesser de dire «un·e handicapé·e» pour dire «une personne handicapée», ainsi que les raisons de ma réticence à utiliser l’expression «personne en situation de handicap». Dans celui-ci, je vais faire un pas de plus et t’expliquer pourquoi j’ai à présent envie de dire simplement …

Handicap (2/2) Lire l’article »

Handicap (1/2)

J’ai très tôt été en contact avec le handicap. D’une part, j’avais un cousin qui était «infirme moteur cérébral». Il vivait à Fribourg et je ne le voyais pas très souvent, mais régulièrement puisque son père (un frère de maman) était également mon parrain de baptême, et que je m’entendais bien avec ses deux sœurs, …

Handicap (1/2) Lire l’article »

J’arrête de falloir

Il y a … trois ans (déjà!), j’ai partagé avec toi une réflexion sur le verbe falloir. Le titre de mon billet était: “Mais pourquoi faut-il toujours qu’il faille falloir?” (lien) Je prenais la résolution suivante (citation): Cet après-midi, il fait beau. D’aucuns prétendraient sans vergogne que, avec un temps pareil, il faut sortir. Eh …

J’arrête de falloir Lire l’article »

Le Cervin, les Indiens, et mes couilles.

Ce 14 juillet, on a célébré le 150e anniversaire de la première ascension du Cervin. À cette occasion, une expression a souvent été utilisée, une expression familière, que j’avais déjà lue des dizaines, des centaines de fois, une expression reflétant quelque chose qui me déplaît profondément dans notre civilisation. Il est en effet courant, en …

Le Cervin, les Indiens, et mes couilles. Lire l’article »

Mais pourquoi faut-il toujours qu’il faille falloir?

Falloir. C’est quoi ce verbe qui ne se conjugue qu’à la troisième personne? Bon. Si tu me connais, tu sais que j’aime bien le chiffre trois. Et alors? trois c’est trois, c’est pas troisième. Dans trois, il y a bien un, puis deux, et enfin, trois. Alors un verbe refuse de s’accorder à moi, un …

Mais pourquoi faut-il toujours qu’il faille falloir? Lire l’article »

Retour haut de page