j’y pense…

Réflexions philo-psycho-pouet-pouet

Optimisme ?

Il me semble que la situation actuelle est une excellente occasion de me reposer la question de l’optimisme. Parce que franchement, en ce moment, je ne suis pas très optimiste, au sens habituel du terme : je ne suis pas du tout certain que nous allions vers le mieux ; même si j’ai une farouche volonté de …

Optimisme ? Lire l’article »

Cinq pour cent

Sans aucune volonté de minimiser la gravité de la pandémie que nous traversons, ni la légitimité des inquiétudes, peurs et angoisses qui habitent un grand nombre d’entre nous, et dans la conscience du caractère privilégié de ma situation, j’ai la brusque envie de savourer la (très petite) moitié pleine du verre. Aujourd’hui, en allant faire …

Cinq pour cent Lire l’article »

Je suis l’eau

Chaque fois que je passe au bord du Rhône, je suis fasciné. Ce cours d’eau, comme tous les autres d’ailleurs, me plonge toujours dans une sorte de réflexion mêlée d’admiration, ou l’inverse, je ne sais pas. Enfin… si, je sais ! C’est l’inverse. D’abord, il y a l’admiration, la fascination, la contemplation. L’impression que je pourrais …

Je suis l’eau Lire l’article »

Humilité du baobab

Allée des baobabs à Madagascar

C’était à l’occasion de je ne sais plus quelle réflexion que je me faisais au sujet du mot humilité. Tout à coup m’est venue cette expression: humilité du baobab. Ô Toikimeli, as-tu déjà vu ces deux mots accolés? As-tu déjà pensé à un baobab comme un symbole d’humilité? Moi pas. Que je pense au baobab …

Humilité du baobab Lire l’article »

Édouard

C’est pas que j’aimais pas les arbres, hein, mais bon. Je les trouvais beaux, sans plus. Et encore, pas tous. Certains me paraissaient trop asymétriques, ou pas assez « vert », bizarres… pas réglementaires, quoi ! Je crois que l’image que j’avais de l’arbre idéal ressemblait à celle-là : Et encore, je ne peux pas m’empêcher de remarquer …

Édouard Lire l’article »

JE n’aime pas être pris pour un ON

—  Quand on se retrouve en fauteuil roulant à 20 ans, comment réagit-on ? —  On commence par… Coupez ! On la refait ! —  Quand tu te retrouves en fauteuil roulant à 20 ans, comment tu réagis ? —  Ben tu commences par… Pas mieux ! On remet ça ! —  Quand tu t’es retrouvé à 20 ans en fauteuil roulant, comment …

JE n’aime pas être pris pour un ON Lire l’article »

Quand les mots sont trahis par nos pensées

En relisant mon précédent billet, j’ai tout à coup eu l’impression que j’avais besoin de prolonger la réflexion par un troisième volet. Et puis il m’est apparu que cette question de vocabulaire est finalement beaucoup plus large que le seul domaine du handicap. C’est pourquoi, plutôt que de lui attribuer un numéro trois, je lui …

Quand les mots sont trahis par nos pensées Lire l’article »

Retour haut de page