j’y pense…

Réflexions philo-psycho-pouet-pouet

La Montagne

Le Brienzer Rothorn éclairé par le couchant

Les humains lui ont donné le nom de Brienzer Rothorn. Parce qu’elle domine la localité à laquelle ils avaient donné le nom de Brienz. Mais elle, elle s’en fout, la Montagne. Elle pourrait s’appeler Zigouigoui Tralala qu’elle n’en aurait pas moins de hauteur, de dignité, de majesté. Elle se fiche …

La Montagne Lire l’article »

Optimisme ?

Il me semble que la situation actuelle est une excellente occasion de me reposer la question de l’optimisme. Parce que franchement, en ce moment, je ne suis pas très optimiste, au sens habituel du terme : je ne suis pas du tout certain que nous allions vers le mieux ; même si …

Optimisme ? Lire l’article »

Cinq pour cent

Sans aucune volonté de minimiser la gravité de la pandémie que nous traversons, ni la légitimité des inquiétudes, peurs et angoisses qui habitent un grand nombre d’entre nous, et dans la conscience du caractère privilégié de ma situation, j’ai la brusque envie de savourer la (très petite) moitié pleine du …

Cinq pour cent Lire l’article »

Je suis l’eau

Chaque fois que je passe au bord du Rhône, je suis fasciné. Ce cours d’eau, comme tous les autres d’ailleurs, me plonge toujours dans une sorte de réflexion mêlée d’admiration, ou l’inverse, je ne sais pas. Enfin… si, je sais ! C’est l’inverse. D’abord, il y a l’admiration, la fascination, la …

Je suis l’eau Lire l’article »

Humilité du baobab

Allée des baobabs à Madagascar

C’était à l’occasion de je ne sais plus quelle réflexion que je me faisais au sujet du mot humilité. Tout à coup m’est venue cette expression: humilité du baobab. Ô Toikimeli, as-tu déjà vu ces deux mots accolés? As-tu déjà pensé à un baobab comme un symbole d’humilité? Moi pas. …

Humilité du baobab Lire l’article »

Édouard

C’est pas que j’aimais pas les arbres, hein, mais bon. Je les trouvais beaux, sans plus. Et encore, pas tous. Certains me paraissaient trop asymétriques, ou pas assez « vert », bizarres… pas réglementaires, quoi ! Je crois que l’image que j’avais de l’arbre idéal ressemblait à celle-là : Et encore, je ne …

Édouard Lire l’article »

Retour haut de page