liberté

La danse, mon corps et moi.

C’était il y a quelques mois.
Consultant mon mur Facebook, je tombe sur une vidéo partagée par une amie. Rien de très attirant pour moi: il s’agit apparemment d’une vidéo de danse et je ne suis pas très client de cet art. Par ailleurs, l’image est sombre et morne, tirant sur le violet ; pas le genre d’image qui donne envie, ni par sa composition ni par ses couleurs.
Pourtant je clique sur la vidéo pour en lancer la lecture, et ce pour trois raisons…

Un verre, deux yeux, la vie.

Il m’est souvent arrivé de faire référence à l’histoire du verre à moitié plein ou vide. Or je suis en train d’en découvrir une dimension qui ne m’était jamais venue à l’idée de manière aussi claire.

Deux ballades

À gauche.. des cornets de chips vides, des emballages divers, déchiquetés et abandonnés; À droite… des bouteilles de whisky, de vodka, et des gobelets, beaucoup de gobelets, dont certains contiennent encore un liquide jaunâtre dans lequel flotte quelque mégot. Faire attention aux débris, bouteilles explosées. Et cette odeur de bière… Beurk. Fait chier. Plus loin…

Retour haut de page