ouverture

La danse, mon corps et moi.

C’était il y a quelques mois.
Consultant mon mur Facebook, je tombe sur une vidéo partagée par une amie. Rien de très attirant pour moi: il s’agit apparemment d’une vidéo de danse et je ne suis pas très client de cet art. Par ailleurs, l’image est sombre et morne, tirant sur le violet ; pas le genre d’image qui donne envie, ni par sa composition ni par ses couleurs.
Pourtant je clique sur la vidéo pour en lancer la lecture, et ce pour trois raisons…

L’art contemporain et moi, une rencontre

Enseigne du Centre d'Art Contemporain de Genève. Le mot partiellement caché derière l'immeuble voisin. On lit donc "Centre d'Art Con".

Je ne suis pas fan d’art contemporain. Pourtant j’habite dans LE quartier genevois des galeries contemporaines, le Quartier des Bains. Et même si j’ai très souvent une grande difficulté à ressentir une émotion artistique lorsque je passe devant ces vitrines, je souhaite garder l’esprit ouvert. Mais bon. Des fois, j’ai quand même du mal!

Sexe, genre et compétition

Oui, je sais: je t’avais promis un article tous les 3 du mois, et plus si affinités. Or nous sommes le 1.

Et bien ne crains rien, il y aura bien un article le 3, il est déjà prêt, relu, programmé.

Mais aujourd’hui, j’ai lu dans l’excellent journal Le Courrier un article très intéressant, qui questionne la problématique du genre dans le sport. Et j’ai réalisé à quel point je vis dans une période charnière. Bon. Faut dire que, étant donné la vitesse à laquelle notre monde évolue, j’ai un peu l’impression qu’il n’y a plus que ça: des périodes charnières. Bientôt plus le temps de souffler entre deux gonds. Mais tel n’est pas mon propos.

Retour haut de page