Marcher, respirer, lâcher…

On me l’a dit et répété: ne pas respirer avec le haut du torse, mais «descendre» la respiration depuis la poitrine jusque dans le ventre De plus, une certaine vision du corps nous incite à inspirer en bombant le torse et en rentant le ventre; du coup, en expirant, on a tendance à dégonfler le torse et, du coup, relâcher le ventre qui s’affaisse et part en avant. Alors que ce devrait être l’inverse: l’inspir ventral pousse le nombril en avant sans soulever la poitrine et l’expulsion de l’air se fait en rentrant le ventre. Bon. J’ai compris. Mais je n’y arrive pas forcément. Et puis ce matin, j’ai tout à coup découvert quelque chose.