Le Cully Jazz à Dom – Épilogue

Bilan d’une expérience Lorsque, dans le train qui m’amenait à Cully, j’ai eu l’impulsion de me lancer ce défi – publier un billet par jour, je sous-entendais “par jour de participation au festival”. Je ne pensais pas écrire tous les jours, puisque je ne serais pas à Cully tous les jours. Et puis j’ai terminé mon deuxième billet par “À demain!”, alors même que je n’y serais pas. (En fait si, j’y serais, puisque j’écrivais le lendemain des concerts, donc en l’occurrence un jour où je n’y étais pas, alors que le jour suivant j’y serais, mais n’écrirais pas puisque la veille il n’y aurait pas eu de concert. Ça va, tu m’suis?)

Le Cully Jazz à Dom – Jour 9 – Partie 2

Le Club est vraiment chouette! Tous les artistes que j’y ai vus ont été de belles découvertes. Certaines plus marquantes que d’autres, mais je peux dire que je ne m’y suis jamais ennuyé. Ainsi pour cette dernière soirée, j’ai découvert Manuel Volpe & Rhabdomantic Orchestra, venus d’Italie.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 9 – Partie 1

“Partie 1”, parce que la journée de samedi a été très riche et que, ce dimanche, j’ai très peu de temps à disposition. Je me contenterai donc de te raconter le concert de l’après-midi; ceux du soir feront l’objet d’un autre billet, demain. Et pis y aura aussi un article “épilogue” mardi. Après, je te fous la paix quelques jours.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 8

Voilà voilà… Ça va, toi? Moi ça va, merci! Mais j’ai passé une soirée inattendue hier. Mon programme était le suivant: À 19h  au Club: Mats-Up. À 21h  sur le Boat Club Venoge: première Gypsy Jazz Session Mats-Up: J’y vais parce que le concert est le seul qui soit à 19h, la seule possibilité de voir deux concerts dans la même soirée. (Même si ça n’est pas tout à fait exact, on le verra.) Le band, après consultation de leur vidéo sur site du festival, est classé dans le deuxième sous-groupe de la deuxième catégorie selon mes explications d’hier, les “pourquoi pas”.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 7

Au mois de janvier, lorsque j’ai consulté le programme du Cully Jazz et sélectionné les concerts auxquels je souhaitais assister, il y a eu – en gros- deux catégories: Ah ben oui, tiens, ça, je veux pas rater! C’est qui? Dans cette catégorie, après consultation des vidéos et audios à disposition sur le net, il y avait deux sous-groupes: Oh oui, oh oui, oh oui! Ah oui… ah mais non… oh pis finalement oui, p’têt’ qu’en live, ça peut le faire.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 6

Bien. Hier, j’étais à Genève. Donc pas de concert. Mais je ne vais pas te refaire le coup du billet qui n’a rien à dire, mais qui le dit quand même, juste pour que je puisse affirmer que j’ai relevé le défi d’un billet quotidien.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 5

Hier, je t’ai raconté ma croisière de lundi sur le bateau d’un capitaine arménien. Et hier soir, j’ai fait un autre voyage. Un voyage immobile. Un de ces voyages qu’on fait sans bouger, juste comme ça, parce que la musique qu’on écoute n’a pas de patrie, si ce n’est celle qu’on appelle Terre.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 4

Ce lundi soir, un seul concert. Pour ce concert, un seul musicien: Tigran Hamasyan. C’est au Temple de Cully, qui n’a pas que des qualités. Sur ses bancs, mes fesses et mes lombaires ont de mauvais souvenirs, ce qui n’est pas sans apporter une sorte de consolation à mes pieds et genoux.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 2

J’arrive, comme la veille, 10-15’ avant le début du concert. Il me semblait avoir remarqué que, dans le festival off, il est souvent moins impératif de venir à l’avance. GRAVE ERREUR! La salle du Club est presque pleine. Faut dire que la musicienne présentée ce soir est connue. Sauf de moi. D’où mon erreur. Plus une chaise de libre. Plein de gens debout. Je me deboute donc, juste derrière les chaises du fond, de manière à avoir une vue imprenable sur la scène, fut-ce de loin. Et le concert commence.

Le Cully Jazz à Dom – Jour 1

Tu te souviens, hier, quand je te disais que ça serait bien? Je ne m’étais pas trompé. Pour la mise en bouche, je me suis rendu à 19h au Club. Le progamme nous apprend que cette scène “accueille des artistes issus des meilleures formations de jazz actuel et se hisse ainsi au rang de première plateforme dédiée à la relève du jazz européen dans un Festival.” (Présentation ici) J’y avais fait de belle découvertes l’année passée.

Le Cully Jazz à Dom – Prologue

Ben voilà. L’an passé, pour mes 60 ans, je m’étais offert la totalité du Cully Jazz avec logement sur place. J’étais installé chez Patricia et Denis Longet, dans leur magnifique chambre d’hôte (qui est en fait un petit appartement). À cinq minutes à pieds du centre de Cully. L’idéal.